Tribune Essentiel - Juin 2019

Le chemin qui s’appelle plus tard


Entre un repos sur les lauriers des mandats précédents et de grands discours sur l’avenir, notre Ville est en train de négliger son présent. Le semblant de plan pluriannuel d’investissements présenté au conseil municipal témoigne d’un manque cruel de vision et de cohérence. La baisse des dépenses n’est plus une priorité, et les investissements sont repoussés aux calendes grecques malgré une situation financière relativement favorable.


Des mises en accessibilité des installations publiques pour les personnes handicapées ? Oui mais sur 10 ans. Des circulations douces ? Oui mais sur 10 ans sans garantie que les axes choisis correspondront aux besoins réels des habitants. Le centre-ville ? Oui mais il faudra 20 ans pour voir le résultat après avoir dépensé des millions d’euros d’études. Une ville à la campagne ? Oui mais on accepte des constructions à foison et une densification des zones commerciales et de l’habitat au nom du maintien du nombre d’habitants.


Ce mandat restera comme le mandat des études et de la « réflexion » mais pas comme celui de l’action. Également comme celui de l’air du temps : l’égalité hommes-femmes ou l’écologie sont utilisés comme des prétextes pour remplir le champ médiatique et se donner l’impression d’agir. Il est plus facile de disserter sans fin et avec force dépenses sur ces sujets à la mode - où il sera de toute façon impossible d’évaluer un quelconque résultat – que de traiter les sujets certes moins vendeurs mais au cœur des compétences municipales de manière efficace et concrète.


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon

© 2016 par Libre et Indépendant

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now