Tribune Essentiel - Février 2019

Après la pluie, le beau temps

Les minutes de soleil depuis le début de l’année se comptent sur les doigts de la main. Le climat est morose, bien plus que dans le sens météorologique du terme. Au niveau national, la France s’enlise dans la grisaille de débats publics orageux et stériles, qui risquent fort de montrer l’incapacité des technocrates à exercer un quelconque pouvoir. Au niveau local, même pas de débat. Symptôme de cette crise de foi en l’action politique, notre maire nous dit en conseil municipal que ceux qui promettront des lendemains qui chantent ne sont que des bonimenteurs. Sans faire preuve d’un optimisme démesuré, on peut quand même affirmer que de grands projets sont encore possibles, certes avec des efforts et des choix difficiles.

Que reste-t-il au politique quand il a perdu l’envie d’une action efficace sur le cours des choses, quand il n’a même plus d’espérance à transmettre, quand il ne croit plus en ses promesses ni en lui-même ? Sa capacité à gérer le quotidien et garantir un service public digne de ce nom? Encore faudrait-il consacrer aux Plaisirois et aux agents de la Ville le temps, l’attention et l’écoute nécessaires, sans prétendre que nous sommes dans le meilleur des mondes.


Quand on voit que la grande priorité de ces derniers mois est de repenser le plan de communication entre une nouvelle mouture de la gazette municipale et un nouveau site internet, on comprend mieux pourquoi la politique locale tourne à vide

.

Gardons espoir dans une renaissance pour notre Ville, le printemps revient toujours après l’hiver.


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon

© 2016 par Libre et Indépendant

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now