Tribune Essentiel - Avril 2019

Retour vers le futur

Pour le dernier budget que la majorité en place exécutera, rien de neuf sous le soleil : les charges générales et de personnel ne baissent pas, la ville est lourdement endettée pour les 20 prochaines années, les dépenses d’équipement continuent à privilégier la futilité à l’essentiel, sans s’inscrire dans une stratégie et un plan d’investissements à long terme. Ce ne sont pourtant pas les idées à débattre qui manquent pour moderniser et améliorer notre ville : réflexions sur la mise en place de circulations douces, sur les stationnements et parkings, sur la rénovation des voiries et des bâtiments publics ou encore sur la mise aux normes handicap.


Année après année, notre maire se complait dans des monologues qui tournent à vide et qui reflètent surtout le manque d’écoute et de compréhension du quotidien des plaisirois et l’absence de vision pour l’avenir. Les conseils municipaux, les réunions de quartier, les commissions, les ateliers de co-construction sont réduits à l’état de messes où les fidèles viennent écouter la bonne parole. Toute voix en déphasage avec la doxa de la majorité est au mieux ignorée, au pire vilipendée. Ce n’est pas du débat et encore moins de la démocratie participative.


Ces pratiques politiques moyenageuses mâtinées d’autoritarisme et d’attentisme donnent l’impression que nous sommes revenus au temps des rois fainéants. Espérons que cette triste fin de règne laissera place à des idées et des énergies neuves et enfin en phase avec leur époque.



Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives