Grand Paris : vers une métropole des projets ?




L’histoire du Grand Paris ne date pas d’hier.


Depuis la fin de l’Ancien Régime, l’organisation et le découpage de la région parisienne, vieille province française, a fait l’objet de nombreux bouleversements chaotiques.


Dès la mise en place des départements au lendemain de la Révolution, la tension entre intérêt général pour créer des organisations cohérentes au service des habitants et choix politiciens de répartition des pouvoirs entre centralisation et décentralisation a été prégnante dans l’ensemble des modifications de la carte administrative francilienne.


A la fin du XIXème siècle, Napoléon III imaginait une capitale allant de Saint Germain en Laye à Marne la Vallée et souhaitant créer une métropole moderne, décide de grands plans d’aménagement au cœur de la capitale.


En 1964, le Général de Gaulle et ses premiers ministres prennent la disposition de démembrer les départements de la Seine et de la Seine et Oise, pour d’une part garantir le contrôle de l’Etat sur les programmes d’aménagement et d’urbanisme du territoire et d’autre part éviter la création d’un contre-pouvoir trop important. C’était également un moyen de limiter l’influence du Parti communiste, en cassant la « ceinture rouge », communes ouvrières de la bordure de Paris. Les huit départements franciliens actuels étaient nés, adaptés aux préoccupations de l’époque, entre projets urbanistiques de petite couronne et création des villes nouvelles mais on s’éloignait de la création d’une métropole.



Au début des années 80, les lois de décentralisation ont confirmé le pouvoir politique des régions, en plus de la délégation administrative, tout en conservant l’échelon départemental.

Les couches politiques continuent alors de s’ajouter à celles du mille-feuilles administratif.


En 2007, Nicolas Sarkozy lance le projet du Grand Paris afin de transformer l’agglomération parisienne, véritable ville monde, en une métropole du XXIème siècle. Ce projet de transport et d’urbanisme de grande ampleur, le plus grand depuis les aménagements des années 60 de Paul Delouvrier, fut même doté d’un secrétariat d’Etat.


Mais la question du périmètre du Grand Paris, des échelons inférieurs et de la répartition des compétences entre ces échelons n’était pas tranchée. Elle allait occuper les débats des dix années suivantes, repoussant les discussions sur les projets structurants aux calendes grecques.


En 2008, le rapport Dallier au nom de l’observatoire de la décentralisation définit comme le Grand Paris comme une collectivité née de la fusion de Paris et des 3 départements limitrophes. En mars 2009, le comité Balladur rend son rapport sur la réforme territoriale au Président, présentant la métropole comme un espace constituée par la fusion de 4 départements, Paris, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne et Hauts-de-Seine, regroupant 6 millions d’habitants sur les 11 que compte la région Ile de France.


La création de la métropole par les lois MAPTAM (Modernisation de l’action publique

Territoriale et d’affirmation des métropoles) et plus encore son amendement par la loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) en 2015, ainsi que celle des EPT (Etablissements Publics Territoriaux) dotés de compétences importantes, ne tranche pas la question de la répartition des pouvoirs puisqu’on se retrouve avec 5 échelons : commune, EPCI (intercommunalités) ou EPT, départements ,région, métropole.


Ces brefs rappels historiques, émaillés de progressions et de retours en arrière, nous amènent à la question suivante : comment se fait-il que cette gestation soit si lente? Les différents acteurs politiques semblent pourtant partager de simplification et de modernisation territoriale visant à hisser Paris et sa banlieue en tête des capitales européennes voire mondiales, tout en améliorant le cadre de vie des habitants, en corrigeant les inégalités territoriales et en construisant une ville durable.


D’où viennent ce blocage et ces tensions entre Etat, Région, Départements , Ville de Paris et communes franciliennes ?


Des élus locaux eux-mêmes qui s’opposent à la marche de l’Histoire et au bon sens de la simplification et de l’optimisation des structures administratives au service de grands projets structurants.


La région-capitale n’est considérée par certains que comme un champ de bataille institutionnel, théâtre d’affrontements pour la répartition des postes entre les différents prétendants au trône parisien ou aux seigneuries franciliennes.


Chacun veut préserver sa baronnie locale et ne lésine pas sur les moyens pour le faire. Entre la communication à grand frais des départements, unis toutes couleurs politiques confondues (le président du 94 est au PCF, celui du 93 au PS et celui du 92 chez LR), les mesures du maire de Paris qui ne visent qu’à fermer la forteresse parisienne aux habitants de la banlieue, sans parler des manigances internes pour conserver des pouvoirs, la préoccupation principale des élus locaux n’est visiblement pas l’intérêt général.


Même le président de la République Emmanuel Macron, pourtant prompt à faire preuve d’autorité et de célérité sur certains dossiers, a repoussé la décision sur l’épineuse question de la suppression des départements…


Notre groupe Libre Indépendant soutient le développement d’une Métropole du Grand Paris limitant le nombre de niveaux administratifs en supprimant les départements situés dans son périmètre et en utilisant les communautés d’agglomération pour faire le lien avec les administrés. En mettant les compétences au bon niveau de l’organisation territoriale, cette simplification devrait coûter moins cher à nos concitoyens sans la perte d’aucun service.


Ces batailles dérisoires de politiciens dépassés par les enjeux du Grand Paris et obnubilés par la quête du pouvoir personnel doivent enfin laisser place au travail, avec des objectifs ambitieux de développement de notre agglomération. A cette condition seulement, notre Ville Lumière pourra garder son rang de grande capitale au cœur de l’Europe et continuer à rayonner sur le monde.


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon

© 2016 par Libre et Indépendant

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now