Tribune de l'Essentiel - Novembre 2016


Avec l’automne, sur notre ville, que de mauvaises nouvelles dues essentiellement au manque de concertation.


Madame le Maire, les familles Plaisiroises ne voient pas le sens de votre politique familiale mais y en a-t-il une ? Le flou artistique de votre politique scolaire inquiète, énerve voire affole les familles. Combien de fermetures d'écoles avant d’avoir un véritable échange avec les personnes concernées ?


Et maintenant, nous voilà confrontés à la fermeture d'un service public : la Poste de la gare au détriment là aussi, des familles et des entreprises du quartier (10 0000 habitants), de nos séniors, de nos personnes porteuses de handicap qui devront faire 2 km pour avoir accès au service bancaire postal. Saisie sur ce dossier depuis votre arrivée, vous n'avez pas été capable de le traiter correctement.


Madame Le Maire, n'entendez-vous pas votre ville qui gronde ? Vous-même et votre équipe semblez vivre dans une tour d'ivoire d'autosatisfaction ! Il ne suffit pas de changer les pots de fleurs à l'entrée de la mairie ni d'afficher un visage souriant aux personnes pour les satisfaire.


Plaisirois, notre groupe a dénoncé au dernier Conseil municipal ce constat alarmant car notre énergie est tournée vers vos intérêts d'aujourd'hui mais aussi de demain.


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square